Des projets de l’Unapei Alpes Provence financés par l’Unapei tête de réseau

Face à la situation sanitaire et aux difficultés rencontrées dans les associations, l’Unapei tête de réseau a lancé le 26 mars dernier un « Fonds d’urgence Covid- 19 », dans le but de récolter des dons. Grâce au soutien de plus de 650 donateurs particuliers et d’entreprises, fondations et fonds de dotation engagés (Malakoff Humanis, Janssen, la Fondation Vinci, le Fonds de dotation des Papillons Blancs de Paris, le Fonds Handicap et Société par la Mutuelle Intégrance et le Crédit Coopératif), l’Unapei a ainsi pu collecter plus de 570 000 euros.

Le Fonds d’urgence a non seulement permis de financer l’achat d’un million de masques chirurgicaux distribués dans les associations du Mouvement Unapei, mais aussi un certain nombre de projets portés par les établissements et services de l’Unapei Alpes Provence à destination des personnes handicapées, des familles et des professionnels, tels que :

  • La mise en place d’activités culturelles ou de loisirs à destination de personnes handicapées ;
  • La mise en place de solutions de soutien au répit pour les familles ;
  • L’achat de matériel pour permettre de fabriquer des équipements de protection individuels. Dans ce cadre, l’Unapei Alpes Provence a soumis plusieurs projets, dont deux ont été retenus, et pour lesquels nous avons pu percevoir des financements.
Projet « couture » à l’Accueil de Jour les Magnolias

En réponses aux besoins et attentes des personnes accompagnées et en cohérence avec leurs projets personnalisés, l’Accueil de Jour souhaitait s’équiper de nouvelles machines à coudre pour renforcer l’atelier couture déjà existant. Le but : créer et fabriquer des masques certifiés AFNOR, des trousses, pochettes, ou sacs individuels et personnalisés pour éviter tout mélange de matériel entre les personnes, dans le respect des consignes sanitaires. Des tabliers individuels utiles à certaines autres activités pourront également être confectionnés et personnalisés dans le cadre de cet atelier.
Hors période de crise sanitaire, ces acquisitions seront un bénéfice pour l’activité couture déjà en place au sein de l’Accueil de Jour depuis 3 ans, et permettront de répondre favorablement à une demande croissante des personnes accompagnées souhaitant s’investir dans cet atelier.

Projet d’installation de parcours sensori-moteur à la Mas les Sophoras

À la suite du confinement, les personnes avec TSA accompagnées par la Mas les Sophoras devaient progressivement rétablir leur équilibre (émotionnel, moteur et de santé). Dans ce cadre, l’établissement a souhaité installer un parcours sensori-moteur, dont les activités ont été proposées quotidiennement en individuel et/ou en petits groupes de 2 à 3 personnes. Ce parcours comprenait notamment des panneaux tactiles, un panneau extérieur avec bâtons de pluie, des carillons, une balançoire, un pont et un escalier thérapeutiques, un parcours santé, une arcade lumière de soleil et une fontaine, destinés à solliciter les sens et favoriser l’éveil des personnes avec autisme.

Projet « ostéopathie » transverse aux établissements du complexe de Montolivet et de la Valentine (hébergement)

Les établissements d’hébergement du complexe de la Valentine ont traversé une période particulièrement difficile pendant la crise sanitaire, puisque 22 résidents et une quinzaine de professionnels ont été atteints du Covid-19, faisant de ces établissements les plus touchés de l’association par le virus. Des salariés du complexe de Montolivet (y compris l’Esat les Lierres) – mais aussi de l’IME les Figuiers –, sont donc venus en renfort de leurs collègues sur le complexe de la Valentine.

Peu après la période de confinement, les équipes ont constaté que les tensions accumulées, l’inquiétude légitime pour soi et pour les siens, la difficulté à mettre en oeuvre sa pratique professionnelle, les difficultés des personnes accompagnées impactées en premier lieu par les risques d’être infectées et la crainte des complications liées à leurs comorbidités, ont eu un impact négatif sur la santé et la qualité de vie au travail. La santé des professionnels est bien entendu et avant tout une « affaire personnelle », mais elle est aussi fortement corrélée aux conditions de travail, particulièrement dans une période si traumatisante.
Prendre soin des salariés est une exigence d’abord éthique, mais aussi nécessaire, afin qu’eux-mêmes prennent soin des personnes accompagnées, dans le cadre des missions confiées.
Ce projet visait donc à proposer à l’ensemble des salariés des établissements concernés, des soins leur permettant de traiter notamment les troubles musculo- squelettiques, et plus largement les restrictions de mobilité dans la totalité du corps, induites par cette période de stress.
Ainsi, 4 après-midis d’intervention d’un ostéopathe sur site ont été proposées aux personnels sur la base du volontariat, sous forme de mini séances d’ostéopathie avec des conseils personnalisés sur les bonnes postures ou les bons gestes à adopter.
Ont été abordées, entre autres, les techniques respiratoires, de relaxation afin de dénouer tous troubles somatiques, troubles du sommeil, et nervosité.

Projet de mise en place d’un atelier de fabrication d’Équipements de Protection Individuels (EPI) à l’Esat les Pins

À l’issue du confinement, les travailleurs d’Esat ont repris progressivement leur activité professionnelle et avaient donc besoin d’Équipements de Protection Individuels ainsi que d’un accompagnement concernant l’apprentissage du port des masques ou des visières. L’Esat les Pins a souhaité mettre à profit son atelier couture déjà en place, en le développant avec une activité de production de masques en tissu et de visières. Outre le fait de produire des équipements nécessaires aux travailleurs de l’Esat, ce projet a l’avantage de rendre les personnes accompagnées socialement utiles, de leur apprendre de nouvelles techniques et de nouveaux gestes de travail, et ainsi de maintenir et de développer leurs capacités.

Projet "Boccia en terrasses" au Fam Les Tilleuls

La crise sanitaire du Covid-19 à particulièrement impacté les résidents du FAM Les Tilleuls qui ont été privés de lien social extérieur, de lien familial direct, qui ont vu leur quotidien se rythmer de lavages de main multiples, de distanciation, et leur environnement se teinter de masques, blouses et autres signes anxiogènes de cette crise hors-norme.

À la sortie du confinement, une nouvelle dynamique positive a émergé dans le foyer et l’ensemble de l’équipe a, depuis cette période, adapté ses accompagnements et ses activités, permettant de proposer aux résidents de nouveaux loisirs, en fonction de leurs envies et capacités, en alliant à la bonne humeur communicative, le travail éducatif et l’entretien de l’autonomie physique et cognitive.

C’est ainsi qu’est né le projet Boccia en terrasses, permettant l’achat du jeu de Boccia, ainsi que du matériel permettant l’ombrage des espaces extérieurs afin de favoriser la réalisation de cette activité de loisir en plein air.

La Boccia est un sport qui permet de mêler activité physique avec l’entretien de la motricité et de la masse musculaire, au travail cognitif (observer, viser, réfléchir à la stratégie…), ainsi qu’éducatif (respect des adversaires, des règles du jeu…). Mais ce jeu est aussi et avant tout un loisir, un temps de partage et d’échange avec ses pairs, un moment où règne convivialité, détente, équité et inclusion, sans différence ni stigmatisation.
La Boccia a également l’avantage d’être adaptée aux règles sanitaires liées au Covid-19. En effet, les joueurs sont espacés les uns des autres de minimum 1 mètre, et les balles sont facilement nettoyables entre chaque utilisation.

Projet "Sophrologie" au Foyer de Vie les Tournesols

Pendant la période de confinement, l’équipe de professionnels du Foyer de Vie les Tournesols a dû gérer des situations inédites et a su s’adapter et rebondir avec un professionnalisme sans faille.  Elle est ressortie plus forte de cette période inédite, mais aussi fatiguée et fragilisée émotionnellement. Pour soutenir les professionnels, des séances de sophrologie ont été mises en place.
La sophrologie permet de retrouver une forme d’équilibre au niveau physique, émotionnel et mental de manière à améliorer le quotidien du professionnel en lien avec ses pairs et le public accueilli. Des exercices de respiration, de relachement musculaire permettent de se détendre, d’évacuer les tensions accumulées et calmer le stress du moment. Le professionnel est ainsi plus apte à prendre du recul et à relativisier les problèmes..
2 sessions de 5 séances avec de petits groupes de 6 personnes sont ainsi proposées aux professionnels chaque mois.

Projet « Chats libres des pruniers sauvages » au Foyer de Vie Lou Mistraou

La présence sur le site du Foyer de Vie Lou Mistraou de chats sauvages et de leurs chatons durant la période Covid, a suscité, auprès des résidents, curiosité, intérêt puis envie de leur porter assistance. Ils se sont sentis utiles et investi d’une mission d’aide et d’assistance importante et valorisante.
Les résidents, accompagnés par des professionnels, sont en cours de création d’une association de protection des « Chats libres des pruniers sauvages». L’objet de l’association sera d’apporter un cadre et une hygiène de vie satisfaisante aux chats, de réguler les naissances via la mise en place de la stérilisation des adultes, et de rendre acteur de leur bien être les hébergés du site.
Ce projet vise bien entendu la question du lien avec l’animal qui était d’ailleurs déjà travaillé avec de la médiation animale. Mais il va bien au-delà: il s’agit du prendre soin, de l’implication personnelle, du rapport à l’environnement de façon plus générale…
Le financement de ce projet permettra la mise en place des stérilisations nécessaires, l’achat des produits hygiène et de soins, de compléments alimentaires et la création d’abris pour les chats et leur portées.

Projet « pétanque » au Foyer d'Hébergement les Genêts

Suite à la période de confinement, les adultes en situation de handicap mental doivent établir progressivement leur équilibre émotionnel, moteur, de santé, ainsi que des liens sociaux. Les activités culturelles et de loisirs représentent le moyen le plus adapté (en complément avec d’autres) pour parvenir à cet équilibre.
Quotidiennement, la pétanque est une activité prégnante sur le Foyer d’Hébergement les Genêts. Pendant le confinement, elle a permis de sortir certains résidents de leur isolement et de partager des temps conviviaux en petits groupes.
Afin de pouvoir renouer en douceur avec des liens sociaux et avec un partenariat avec le CIQ La Panouse, un concours de pétanque va être organisé sur site. Ce concours ouvert au voisinage a pour objectifs d’intégrer les personnes accueillies à la vie de quartier et de créer des moments d’échanges tout en valorisant leurs capacités.
Pendant la période estivale, des entrainements réguliers sont proposés par l’équipe du foyer sur les temps libres des résidents. Une sélection sera réalisée 15 jours avant le concours au sein du FH afin de limiter le nombre de participants.
Le concours se déroulera sur le site la Panouse tout au long d’ une journée de 10h à 17h. Les équipes seront mixées par tirage au sort entre résidents et voisins. Les participants partageront le repas du midi ensemble et une remise des récompenses sera réalisée en fin de journée.

Projet « Activités motrices » au FAM les Eglantines

Les personnes accueillies au FAM Les Eglantines présentent des capacités de compréhension et d’abstraction qui sont limitées. Au niveau moteur, les déplacements leurs sont plus difficiles. La fatigabilité se fait plus grande et la communication peut se restreindre du fait de l’apparition de troubles sensoriels (auditifs et/ou visuels). La période du confinement a parfois affaibli davantage ces personnes du bel âge. Au regard du vieillissement de la population et en vue de prévenir les chutes et le déconditionnement, il est important de développer leurs habiletés motrices.
Des activités motrices sont alors proposées aux résidents pour leur permettre de maintenir leurs capacités de marche. Les objectifs de ce projet visent :
– l’amélioration de l’équilibre, de la posture, de l’endurance à la marche, des habiletés motrices (franchissement d’obstacle, saut, etc ) ;
– le renforcement musculaire pour chercher à développer la prise de conscience corporelle (travail de posture et d’équilibre) ;
– l’amélioration de l’endurance et la gestion de l’effort ;
– la rencontre à l’autre grâce au travail en ateliers par binôme Les activités motrices sont proposées en individuel et/ou en petits groupes de 2-3 adultes.
Le financement de ce projet permet l’achat de petits matériels pour parcours moteurs (plots, tapis, steps, barres de maintien, etc ).

Un grand bravo aux équipes qui ont porté ces projets, bénéfiques pour les personnes accompagnées et les professionnels, tous nos remerciements à l’Unapei pour son initiative concernant la création de ce fonds d’urgence, ainsi qu’à tous les généreux donateurs.